baby-feet-in-hand

Parce qu’il n’y a rien de plus essentiel que l’amour d’une mère qui le transmet à ses enfants, et que la force des mots est une ressource inépuisable,  Elodie elle, écrit chaque jour à sa fille et à son fils. Parce que chez We Are So Sefarad nous aimons par dessus tout les écrits sincères et imprégnés de sens, nous vous livrons aujourd’hui un de ses poèmes dont elle, seule, détient le secret.

Elle frotte de ses petites mains

 Son piano, sa dinette, et ses jouets

 J’étends les pyjamas de velours,

 Je sors les hochets de la machine,

  Je vérifie toutes ses robes du samedi,

 Je m’agenouille derrière son lit

 Je traque les bonbons

 De Maurice, Michel et Jérémie

Demain je viderai leurs tiroirs

 S’ils sont trop occupés à rédiger leur mémoire

 Et puis je cuisinerai comme maman

 Sans attendre de remerciements

Les avoir autour de la table

 Sans que cette nuit ne fut différente

Des autres nuits de Nissan. Et ils rechigneront pour chanter cette fable

 Que je leur chantais d’une voix aimante

 Dès leurs premiers cris – pour qu’ils se souviennent toute leur vie

 Que la liberté n’a pas de prix.

Elodie Dray

Share:
Written by Emmeline Bouaziz
Founder & CEO of WASS. Head of Marketing passionnée de Photographie. #Foodaddict qui tchoutchoukaïse en Jimmy Choo.